Amandine Huguenin

6 rue de Pommard 21800 Chevigny Saint Sauveur

+33 6 66 46 06 45

Sophrologie et Bien-Etre

... Et si on voyageait ??

Les vacances de la Toussaint approchent pour les enfants scolarisés en France.

Depuis quelques jours déjà, nos bambins s’agitent. La fatigue se fait sentir et les sources de tension sont de plus en plus nombreuses au quotidien.

Les vacances d’été et ses chaudes températures sont à l’état de souvenirs.  Le travail, le rhume, l’envie de faire une pause reviennent telle une rengaine que l’on fredonne annuellement.

Hé oui, l’automne est là avec ses jours qui raccourcissent et le mercure peine à grimper  (particulièrement au cœur de nos montagnes jurassiennes). Tout ceci pourrait aisément nous donner un sentiment de « bourdon » sans qu’il n’y ait de gros efforts à fournir.

Et si nous prenions le parti de voir le verre à moitié plein ou, pourquoi pas, carrément plein ? Rares sont ceux qui auront la possibilité de partir en congés au soleil durant la période automnale et hivernale…

… Alors je vous propose de vous poser un instant et d’accueillir ce qui se présente à vous.

Commençons par voir ces saisons comme un beau cadeau qu’il nous faut préserver. Un cadeau qui nous est offert et qui se renouvelle indéfiniment  à condition d’en prendre soin.

Si en avez la possibilité, prenez une feuille tombée de l’arbre. A défaut, vous pouvez en observez une sur une photo ou fermez les yeux et en visualiser une. Et installez-vous confortablement, dans la posture qui vous convient … en route :

«  Je peux observer la feuille un instant dans son originalité. Comme si je voyais une feuille pour la première fois de ma vie. J’en observe les contours, la palette de couleurs, les nervures qui ont vu la sève circuler.

Je ferme les yeux et j’accueille les sensations qui s’offrent à moi. [Quelques instants de pause]Si je le souhaite je peux toucher la feuille et prendre conscience des sensations que cela procure sous mes doigts, sur ma peau. [Quelques instants de pause] Sans interpréter, juste les accueillir telles qu’elles apparaissent. J’approche mon nez de la feuille et j’accueille les odeurs particulières. [Quelques secondes de pause] Enfin, je peux prêter attention aux bruits caractéristiques de l’automne : la feuille qui craque sous mes doigts, les feuilles qui s’agitent sous mes pieds quand je marche dessus.

[Quelques instants de pause]

Et je peux rester un instant à vivre ces sensations qui se présentent à moi.  Je peux les vivre  avec les yeux d’un enfant qui les vit pour la première fois. Au rythme de ma respiration, naturelle. Je laisse partir les pensées, les images sans les chasser ; juste en les laissant passer. J’accueille simplement, sans chercher les  raisons de mes ressentis, de mes émotions, mes sensations.

Et je peux tout doucement ouvrir les yeux et porter un regard positif et bienveillant sur moi-même et le monde qui m’entoure. »

L’automne est là qui fête la nature et éveille nos sens, bienvenu !

Variante : fabrication d’un herbier en répétant l’exercice durant la cueillette par exemple.

Bouquin au coin du feu L’homme qui voulait être heureux, Laurent Gounelle, 2008, Pocket Edition.

Mon action (presque) zéro déchet: je consomme des soupes maison, et jette mes déchets végétaux au compost.

 

 


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.